Plan de lecture proposé

Une lecture continue. Nous vous proposons, environ tous les mois ou tous les deux mois, un livre biblique ou un ensemble cohérent de chapitres d’un de ces livres, en lecture continue. Le choix de ces ensembles de textes est guidé par deux préoccupations : le lien avec les temps liturgiques de l’année, et le souci de vous proposer une certaine variété des textes priés (choisis alternativement dans l’AT, dans les Évangiles et dans le reste du NT). En 2006-2007, nous avons ainsi reçu les textes suivants : 1 Jn ; Lc 1-4 ; Jr 1-6 ; Ep et Lc 4–9 ; En 2008, nous avons reçu : Ga ; Is 40-48 ; Jn 13-19 ; Jn 20-21 ; 1P ; Ps 119 ; 2 Co ; Ph ; Is 1-9. En 2009, dans la dynamique de l’année Saint Paul, nous avons reçu 1 Co ; Ac 1-9 ; Ps (1-18) ; Mc 1-7 ; Is 49-55. En 2010, nous avons reçu Mt 5-7 ; Osée ; Ac 9-15 ; Sg 1-9 ; Lc 9-14 ; 2 P ; Jonas ; Is 56-66.

La progression dans cette lecture continue. Jour après jour, le choix des passages pour la prière quotidienne obéit à deux principes importants de la lectio divina : tout d’abord, l’importance de la lecture continue ; la Parole de Dieu se donne en effet à nous sous la forme d’œuvres littéraires qui ont une cohérence interne, et non sous la forme de simples maximes. D’autre part, la lectio divina s’appuie sur la répétition des textes bibliques pour que cette Parole s’imprime profondément en nous et nous nourrisse.

Première étape : la lecture

 

Nous vous proposons, dans un premier temps, de vous contenter de lire chaque jour quelques versets de cet ensemble de chapitres des textes de la Parole de Dieu. La feuille hebdomadaire que vous avez reçue vous donne alors les références du passage biblique qui sera notre nourriture de chaque jour. Nous ne donnons sur la feuille que les références (et non le texte lui-même) pour que vous preniez l’habitude de lire la Parole de Dieu dans votre Bible. Puisqu’il s’agit d’une lecture continue, il suffit de laisser un marque-page dans votre Bible pour retrouver rapidement le lendemain la suite du passage à lire.

Durant cette première lecture, nous sommes invités à découvrir la Parole de Dieu qui nous est donnée aujourd’hui. Ce peut être une vraie découverte d’un texte que nous ne connaissions pas. Il est alors plus facile de se laisser enseigner par cette Parole dans sa nouveauté. Ce peut être aussi un texte que nous connaissons déjà. Il faut alors accepter de le redécouvrir. Parfois le texte nous semblera déconcertant, rude ou obscur. Il faut l’accepter tel qu’il se présente. Il sera toujours temps plus tard de chercher un éclaircissement ou un conseil.

Cette première étape est celle de la lecture proprement dite (cf. pages sur la pédagogie de la lectio divina). Concrètement, après avoir soigné l’entrée dans le temps de prière, nous pouvons alors lire lentement, paisiblement, le texte pour le goûter et l’assimiler (et non pour l’étudier). Cela permet de nous rendre disponibles à la Parole que le Seigneur veut nous offrir aujourd’hui. Après cette lecture, il faut prendre un temps de silence qui permettra à un mot, une phrase, une question, un élément du texte de s’inscrire en nous.

On peut ensuite relire une seconde ou une troisième fois le texte avant la fin du temps de prière. Durant ces premiers jours, il est important de ne pas aller trop vite du côté de la méditation. Il faut en effet découvrir toute la richesse de la lecture elle-même de la Parole de Dieu et accepter cette ascèse d’une certaine passivité devant le texte à recevoir.

Deuxième étape : la méditation

Une fois que l’ensemble des chapitres choisis a été reçu, nous vous proposons de reprendre chacun des textes pour une seconde et une troisième lecture. C’est alors l’étape de l’approfondissement de la Parole de Dieu.

Dans cette seconde étape, un même texte biblique (déjà rencontré dans la première étape) vous est proposé deux jours de suite. Le premier jour, il est éclairé par un autre texte biblique qui est fourni in extenso dans la feuille hebdomadaire (cela évite de passer trop de temps à retrouver ce texte dans la Bible ; mais si vous souhaitez, vous pouvez choisir de le chercher dans votre Bible). Le jour suivant, il est accompagné par un texte de la tradition chrétienne (Pères de l’Eglise, saints, Papes…).

Concrètement, après avoir relu le texte biblique de référence (la « lecture suivie ») vous pouvez prendre un peu de temps pour le méditer. Puis vous pouvez lire le texte complémentaire et ainsi enrichir votre méditation dans un nouveau temps de silence.
La méditation consiste d’abord à s’appuyer sur le contenu de la Parole de Dieu pour creuser le mystère de la révélation du projet divin sur l’homme et sur le salut. Dans un second temps (et seulement dans un second temps), nous pouvons chercher l’application personnelle de cette Parole dans notre vie (cf. pages sur la pédagogie de la lectio divina).

Troisième étape : la prière

La méditation débouche sur la prière (oratio) qui permet de reformuler ce qui a été reçu pour en faire notre réponse à la Parole donnée.

La journée du samedi

Avant d’entrer dans une nouvelle semaine (qui commence, pour les chrétiens, le samedi soir), nous vous proposons de prendre le temps aujourd’hui de ressaisir ce qui a été votre « nourriture » de la Parole de Dieu reçue cette semaine. Pour la lectio du samedi, vous pouvez soit reprendre un des textes bibliques proposés durant la semaine, soit éventuellement reprendre les versets de l’Écriture Sainte que vous aurez glanés au long des lectio de ces derniers jours et que vous aurez pu noter. Cela vous permettra de déployer la quatrième étape de la pédagogie divine qu’est la lectio divina : la Contemplation (cf. pages sur la pédagogie de la lectio divina). Cela nous permettra enfin de vivre cette journée de lectio dans le rayonnement de la prière de la Bienheureuse Vierge Marie, qui, docile à l’action en elle de l’Esprit-Saint, « conservait avec soin toutes ces choses, les méditant en son cœur » (cf. Lc 2,19 et 51).