Conditions pour vivre la lectio

S’engager à prier la Parole de Dieu chaque jour. Ne pas être trop ambitieux. Dégager un temps raisonnable dans sa journée pour la lectio divina. Il vaut mieux commencer par un temps court (peut-être 20 mns) et s’y tenir chaque jour avec constance. Avoir la volonté de persévérer dans l’accueil quotidien de la Parole. Ne pas se décourager si ce rythme est difficile à tenir. S’y remettre en s’appuyant sur une occasion qui permettra de remettre en route ce rythme : une confession, un temps liturgique particulier, une retraite ou un pèlerinage.

N’oublions pas que le Seigneur veut nous faire aller de commencement en commencement. Accepter de se laisser surprendre par la Parole de Dieu, telle que l’Esprit Saint voudra nous la donner. Ne pas chercher dans la lectio divina de simples consolations, ni la seule confirmation de ce que nous pensons déjà avoir découvert. Il faut accepter de se laisser convertir par la Parole de Dieu.

Mise en route

Le rythme quotidien : Il faut prévoir un temps d’au moins 20 minutes chaque jour. Pour  y arriver avec une réelle régularité, il est important de prendre l’habitude de le prévoir dans l’organisation de sa journée (si possible dès la veille). Autrement dit, il ne faut pas attendre de n’avoir plus rien d’autre à faire pour s’y mettre. La lectio divina se vit de manière habituelle chez soi. Pour entrer dans ce temps de prière, on peut dégager son bureau (pour éviter les distractions) et y disposer sa Bible (de préférence une Bible grand format) en l’ouvrant à la page qui contient la lecture du jour. Il est conseillé également d’avoir à porté de main un carnet ou un cahier sur lequel on pourra noter telle référence ou telle réflexion éveillée par la prière de la Parole. Il est important de prendre l’habitude de soigner l’entrée dans ce temps de prière. On commencera le temps de lectio divina en faisant le signe de la Croix et en invoquant l’Esprit-Saint (cf. les formules de prière proposées sur ce site).

S’étant ainsi rendu le plus disponible possible à l’accueil de la Parole de Dieu, on peut passer à la lecture priante du texte biblique prévu pour la journée. Que nous vivions cette prière dans la joie ou bien au contraire dans l’aridité, il est essentiel de s’en tenir fermement au temps que l’on s’est fixé, sans l’interrompre. Au terme de ce temps, on peut prier le Notre Père, et prendre une formule d’acclamation de la Parole de Dieu et exprimer son action de grâces pour la Parole semée dans le cœur. Il est bon de prévoir de temps en temps, et au moment où votre programme le permet, un temps de prière silencieuse ou d’adoration plus prolongé (peut-être dans une église ou un oratoire). Cela permet alors de reprendre ce qui a été noté durant la lectio quotidienne.