"Nourris-toi de la Parole"

"Nourris-toi de la Parole",  Une invitation à la Lectio Divina quotidienne

par le Père Christophe de Dreuille

Vous êtes nombreux à nous avoir demandé, ces derniers mois, un guide pour vivre la lectio divina et accompagner la prière quotidienne de la Parole de Dieu qui vous est proposée dans les feuilles hebdomadaires.

C'est pourquoi, nous avons rassemblé dans un livre quelques éléments destinés à soutenir la lectio divina quotidienne.

Cet ouvrage est disponible en librairie depuis le début du mois de janvier 2010. Vous pouvez également le recevoir en contactant le [arobase]lectiodivina.cef.fr">Père Christophe de DREUILLE.

 


 

Mgr Christophe DUFOUR a préfacé le livre :

« Mettons-nous en présence de Dieu et adorons-le ». C’est ainsi que mon père ouvrait la prière en famille, chaque soir, devant l’icône du Christ. Par ces simples mots, il ouvrait la porte à la Présence et nous introduisait dans le mouvement intérieur de la prière, vers l’adoration. Toute prière est recherche de la présence mystérieuse et amoureuse de Dieu. Toute prière est disponibilité, écoute, désir, quête profonde de l’Eternel Amour du Père manifesté en Jésus et répandu dans le monde par l’Esprit Saint. Et la lectio divina est une prière tournée vers la Présence, dans une lecture priante de la Bible, Ecriture inspirée, Parole de Dieu.

Je suis heureux de préfacer ce beau livre du Père Christophe de Dreuille, prêtre du Diocèse d’Aix-en-Provence et d’Arles, supérieur du Séminaire Saint-Luc à Aix-en-Provence. Ce livre est un hommage au Père Jean Beyer, jésuite, qui lui a appris jadis l’art de la lectio divina. Je n’ai pas connu ce maître de la lecture priante de l’Ecriture, mais il a marqué tout le diocèse où la pratique de la lectio divina est très répandue dans le peuple de Dieu. Au séminaire, elle fait partie des apprentissages fondamentaux enseignés aux futurs prêtres dès la première année de leur formation.

 

Ce livre n’est pas un mode d’emploi : la lectio divina ne peut se réduire à un mécanisme qu’il suffirait de mettre en place, elle est une œuvre de l’Esprit. Ce livre n’est pas une recette ou un ensemble de recettes : la lectio divina ne s’accommode pas seulement d’ingrédients, elle est le travail d’un mystérieux artisan intérieur, le travail même de Dieu dans les intelligences et dans les cœurs. Ce livre sera pourtant utile, car la lectio divina est un art qui s’apprend. Ce livre puise abondamment dans la tradition de l’Eglise et doit permettre au plus grand nombre de progresser dans l’art de prier et d’entrer en conversation avec Dieu, à l’écoute de sa Parole.

« Dieu qui est invisible, s’adresse aux hommes comme à des amis et converse avec eux pour les inviter à entrer en communion avec lui et les recevoir en cette communion » (Dei Verbum § 2). Ces mots du Concile Vatican II disent bien ce qui fonde aujourd’hui la pratique chrétienne de la lectio divina. C’est que Dieu parle. Dieu seul peut bien parler de Dieu, dit l’adage de la théologie. Dans sa bonté et sa sagesse, Dieu se plaît à se révéler et à faire connaître son mystère, il entre en conversation avec les hommes au cœur de leur histoire.

 

Nous vivons aujourd’hui en France une redécouverte de la lectio divina. On pourrait dire une découverte car elle n’avait pas beaucoup dépassé les cercles monastiques, et elle se répand depuis peu dans le peuple de Dieu. Le rassemblement Ecclésia 2007 qui eut lieu à Lourdes en octobre 2007 l’a fait connaître aux 7000 participants qui, à leur tour, la font découvrir au sein de leurs diocèses. Elle est ainsi de plus en plus pratiquée. Et ce livre du Père de Dreuille vient apporter un soutien précieux et utile à tous ceux qui, après la joie de la découverte, souhaitent progresser dans la pratique.

La lectio divina doit être la nourriture quotidienne de la vie chrétienne. Elle doit l’être en particulier pour les catéchistes, tous ceux qui prennent part à la responsabilité catéchétique de l’Eglise. « Le but de la catéchèse, disait Jean-Paul II, est de mettre quelqu’un en communion, en intimité avec Jésus-Christ ». Comment des « aînés dans la foi » pourraient-ils mettre quelqu’un en communion avec Dieu s’ils n’ont pas laissé la Parole de Dieu faire son travail, longuement, en eux-mêmes ? Je fais le vœu que, dans chaque paroisse, une école de lectio divina leur soit proposée.

« Voici que je me tiens à la porte et je frappe ; si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui pour souper, moi près de lui et lui près de moi » (Ap 3,20). Dans ta maison, dresse pour lui la table de la Parole, Dieu vient s’asseoir près de toi et il parle à ton cœur. Ecoute, médite, prie et contemple. Mets-toi en présence de l’Eternel Amour, adore-le et laisse-toi aimer.

 

+ Christophe DUFOUR

Archevêque d’Aix et Arles

Copyright © 2006 - 2007 catholique.fr / JIMW