« Les Paroles du Seigneur sont bienveillantes

avec qui marche droit » (Mi 2,7)

Lectio Divina - Prophète Michée

 

 

Vous pouvez télécharger la version PDF en cliquant ici : Michée, semaines 1 et 2

 

COMMENT VIVRE LA LECTIO DIVINA QUOTIDIENNE

  • Commencer le temps quotidien de Lectio Divina par une prière à l’Esprit Saint. On peut prier par exemple une strophe du « Veni Creator » : « Esprit Saint, Fais-nous voir le visage du Très-HautEt révèle-nous celui du FilsEt toi l'Esprit commun qui les rassembleViens en nos cœurs, qu'à jamais nous croyions en toi».
  • Lire avec attention les textes proposés pour la journée. Les accueillir comme notre nourriture du jour, les prier en silence, ruminer cette Parole de Dieu. Peut-être noter sur un carnet une référence, un verset…
  • Conclure le temps de Lectio Divina par une acclamation de la Parole de Dieu reçue, par le Notre Père ou par une autre prière. Par exemple : « Dieu éternel et tout-puissant, unique espoir du monde, toi qui annonçais par la voix des prophètes les mystères qui s'accomplissent aujourd'hui, Daigne inspirer toi-même les désirs de ton peuple, puisqu'aucun de tes fidèles ne peut progresser en vertu sans l'inspiration de ta grâce. Par Jésus Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu, qui règne avec toi et le Saint Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. Amen»

 


UN NOUVEAU PARCOURS DE « LECTIO DIVINA »

Pour les 2 premières semaines, à l’aide des références données par cette feuille, nous vous invitons d’abord à prendre le temps de la LECTURE priante du texte, en lecture continue. C’est la raison pour laquelle durant ces semaines, le programme quotidien de la lectio ne comporte pas de textes complémentaires ni de commentaires de la tradition chrétienne (cela viendra pour la seconde et la troisième lecture de ces chapitres, à partir du 24 février).

Cette première étape permet de recevoir la Parole de Dieu dans la cohérence d’un texte entier. C’est toute l’Ecriture qui est Parole de Dieu. Rendez-vous disponibles pour cette lecture priante vécue sous la lumière de l’Esprit Saint. N’oubliez pas qu’elle est d’abord une nourriture spirituelle, c’est-à-dire qu’il faut le temps de l’assimiler avant de chercher à la méditer.

 


Semaine 1

« Les Paroles du Seigneur sont bienveillantes avec qui marche droit » (Mi 2,7)

Références de lecture

DIMANCHE 10 FÉVRIER

Mi 1, 1 – 16 : « toutes ses idoles, je les livrerai à la destruction »

LUNDI 11 FÉVRIER

Mi 2, 1 – 13 : « par ton impureté, tu provoques la ruine »

MARDI 12 FÉVRIER

Mi 3, 1 – 12 : « Je suis plein de force, du souffle du Seigneur, de justice, de courage »

MERCREDI 13 FÉVRIER – Cendres

Mi 4, 1 – 5 : « nous marcherons au nom du Seigneur notre Dieu »

JEUDI 14 FÉVRIER

Mi 4, 6 – 13 :   « Je veux rassembler les éclopés, rallier les égarés »

VENDREDI 15 FÉVRIER

Mi 4, 14 à 5, 3 : « Il se dressera, il fera paître son troupeau »

SAMEDI 16 FÉVRIER

Reprise

 


Le message des prophètes

Un prophète, dans la Bible est un envoyé du Seigneur qui tout à la fois dénonce et annonce. Il dénonce le péché de son peuple, il lui intente un procès, non pour le condamner, mais pour l’inviter à un discernement, pour le conduire à la conversion, au repentir et finalement au salut. Le peuple sera alors, et alors seulement, en mesure d’écouter et d’accueillir la Parole de Salut, de Vie, d’Espérance, la Promesse qui est bien au cœur du message prophétique.

 

Michée : la puissance de la parole prophétique

Ce prophète du Royaume de Juda, est contemporain d’Isaïe. Il est originaire de Moreshet Gat, une ville de la plaine côtière. Durant cette seconde moitié du 8e siècle, il est envoyé par le Seigneur pour inviter le peuple et surtout les dirigeants de Jérusalem à la conversion. Injustices sociales et abandon du Seigneur laissent le peuple livré à lui-même : un faible peuple face à l’invasion de l’imposante armée assyrienne. Grâce à la prédication de Michée (et également du prophète Isaïe), le roi Ezéchias se convertira, invitera son peuple au repentir, et sauvera la ville de Jérusalem de la destruction. Ces paroles qui ont su toucher le roi et le peuple sont transmises pour porter le même message aux croyants de toutes les époques. Les rudes remontrances du prophètes sont destinées à nous secouer, et à nous conduire au repentir pour revenir au Seigneur. Les promesses que contient le Livre de Michée nous dévoilent enfin le projet du Seigneur qui ne demande qu’à s’accomplir. Mais pour cela, il faut des cœurs disponibles, ouverts, accueillants à la Parole de Dieu qui alors pourra porter le fruit de vie et de bonheur qu’elle contient.

« O mon peuple, que t’ai-je fait ? réponds-moi ! » ; « marche avec ton Dieu » : ce sont quelques formules célèbres de ce livre, avec l’oracle qui annonce que de Bethléem viendra le Messie, qui peuvent guider notre marche de Carême vers les célébrations pascales du Salut.

« Nous tenons ferme la parole prophétique : vous faites bien de la regarder, comme une lampe qui brille dans un lieu obscur, jusqu'à ce que le jour commence à poindre et que l'astre du matin se lève dans vos cœurs. Avant tout, sachez-le: aucune prophétie d'Ecriture n'est objet d'explication personnelle; ce n'est pas d'une volonté humaine qu'est jamais venue une prophétie, c'est poussés par l'Esprit Saint que des hommes ont parlé de la part de Dieu » (2 P 1,19-21). « Sur le salut ont porté les investigations et les recherches des prophètes, qui ont prophétisé sur la grâce à vous destinée. Ils ont cherché à découvrir quel temps et quelles circonstances avait en vue l'Esprit du Christ, qui était en eux, quand il attestait à l'avance les souffrances du Christ et les gloires qui les suivraient. Il leur fut révélé que ce n'était pas pour eux-mêmes, mais pour vous, qu'ils administraient ce message, que maintenant vous annoncent ceux qui vous prêchent l'Evangile, dans l'Esprit Saint envoyé du ciel, et sur lequel les anges se penchent avec convoitise. L'intelligence en éveil, parfaitement sensée, espérez pleinement en la grâce qui doit vous être apportée par la Révélation de Jésus Christ » (1 P 1,10-13).

 


SEMAINE 2

«  Ce que le Seigneur réclame de toi : rien d’autre que d’accomplir la justice, d’aimer la bonté et de t’appliquer à marcher avec ton Dieu » (Mi 6,8)

Références de lecture

DIMANCHE 17 FÉVRIER

Mi 5, 4 – 14 : « le reste de Jacob sera comme une rosée venant du Seigneur »

LUNDI 18 FÉVRIER

Mi 6, 1 – 8 : « Mon peuple que t’ai-je fait ? en quoi t’ai-je fatigué? Réponds-moi »

MARDI 19 FÉVRIER

Mi 6, 9 – 16 : « toi, tu mangeras, mais tu ne pourras pas te rassasier »

MERCREDI 20 FÉVRIER

Mi 7, 1 – 7 : « j’espère dans le Dieu qui me sauvera ; mon Dieu m’entendra »

JEUDI 21 FÉVRIER

Mi 7, 8 – 13 : « si je suis tombée, je me relèverai, le Seigneur est ma lumière »

VENDREDI 22 FÉVRIER

Mi 7, 14 – 20 : « Quel est le Dieu comme toi, qui enlève la faute, qui pardonne le crime ? »

SAMEDI 23 FÉVRIER

REPRISE D’UNE SEMAINE DE LECTIO DIVINA

  • Avant d’entrer dans une nouvelle semaine (qui commence, pour les chrétiens, le samedi soir), nous vous proposons de prendre le temps aujourd’hui, en fin de semaine, de ressaisir ce qui a été votre « nourriture » de la Parole de Dieu reçue cette semaine pour l’orienter vers la prière et surtout la contemplation.
  • Pour la Lectio de ce jour, vous pouvez soit reprendre un des textes bibliques proposés durant la semaine, soit éventuellement reprendre les versets de l’Ecriture Sainte que vous aurez glanés au long des lectio de ces derniers jours et que vous aurez pu noter.
  • Cela nous permettra de vivre cette journée de Lectio dans le rayonnement de la prière de la Bienheureuse Vierge Marie, qui, docile à l’action en elle de l’Esprit Saint, « conservait avec soin toutes ces choses, les méditant en son cœur » (cf. Lc 2,19 et 51).

 


MESSAGE DE CARÊME DE BENOÎT XVI (extraits)

« Il est important de rappeler que la plus grande œuvre de charité est l’évangélisation, c’est-à-dire le « service de la Parole ». Il n’y a pas d’action plus bénéfique, et donc charitable, envers le prochain que rompre le pain de la Parole de Dieu, le faire participer de la Bonne Nouvelle de l’Évangile, l’introduire dans la relation avec Dieu: l’évangélisation est la promotion la plus élevée et la plus complète de la personne humaine. Comme l’écrit le Serviteur de Dieu le Pape Paul VI dans l’Encyclique Populorum progressio, le premier et principal facteur de développement est l’annonce du Christ. C’est la vérité originelle de l’amour de Dieu pour nous, vécue et annoncée, qui ouvre notre existence à accueillir cet amour et rend possible le développement intégral de l’humanité et de tout homme. En somme, tout part de l’Amour et tend à l’Amour. L’amour gratuit de Dieu nous est communiqué à travers l’annonce de l’Évangile. Si nous l’accueillons avec foi, nous recevons ce premier et indispensable contact avec le divin en mesure de nous faire « aimer l’Amour », pour ensuite demeurer et croître dans cet Amour et le communiquer avec joie aux autres »(…) La foi, don et réponse, nous fait connaître la vérité du Christ comme Amour incarné et crucifié, adhésion pleine et parfaite à la volonté du Père et miséricorde divine infinie envers le prochain; la foi enracine dans le cœur et dans l’esprit la ferme conviction que précisément cet Amour est l’unique réalité victorieuse sur le mal et sur la mort. La foi nous invite à regarder vers l’avenir avec la vertu de l'espérance, dans l’attente confiante que la victoire de l’amour du Christ atteigne sa plénitude. De son côté, la charité nous fait entrer dans l’amour de Dieu manifesté dans le Christ, nous fait adhérer de manière personnelle et existentielle au don total de soi et sans réserve de Jésus au Père et à nos frères (…) Chers frères et sœurs, en ce temps de Carême, où nous nous préparons à célébrer l’événement de la Croix et de la Résurrection, dans lequel l'Amour de Dieu a racheté le monde et illuminé l’histoire, je vous souhaite à tous de vivre ce temps précieux en ravivant votre foi en Jésus Christ, pour entrer dans son parcours d’amour envers le Père et envers chaque frère et sœur que nous rencontrons dans notre vie. A cette fin j’élève ma prière à Dieu, tandis que j’invoque sur chacun et sur chaque communauté la Bénédiction du Seigneur. "