« Beaucoup ont souhaité entendre

ce que vous entendez » (Mt 13,17)

Lectio Divina - Saint Matthieu

Vous pouvez télécharger la version PDF en cliquant ici : Matthieu 13, semaines 1 et 2

 

COMMENT VIVRE LA LECTIO DIVINA QUOTIDIENNE

  • Commencer le temps quotidien de Lectio Divina par une prière à l’Esprit Saint. On peut prier par exemple une strophe du « Veni Creator » : « Esprit Saint, Fais-nous voir le visage du Très-HautEt révèle-nous celui du FilsEt toi l'Esprit commun qui les rassembleViens en nos cœurs, qu'à jamais nous croyions en toi».
  • Lire avec attention les textes proposés pour la journée. Les accueillir comme notre nourriture du jour, les prier en silence, ruminer cette Parole de Dieu. Peut-être noter sur un carnet une référence, un verset…
  • Conclure le temps de Lectio Divina par une acclamation de la Parole de Dieu reçue, par le Notre Père ou par une autre prière. Par exemple : « Accorde-nous, Dieu tout-puissant, de conformer à ta volonté nos paroles et nos actes dans une inlassable recherche des biens spirituels. Par Jésus Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu, qui règne avec toi et le Saint Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. Amen »

 


 

RÉFÉRENCES DE LECTURE

DIMANCHE 13 JANVIER

Mt 13, 1 – 9 : « le semeur est sorti pour semer »

LUNDI 14 JANVIER

Mt 13, 10 – 17 : « heureuses vos oreilles parce qu’elles entendent »

MARDI 15 JANVIER

Mt 13, 18 – 23 : " Ce qui est semé dans la bonne terre, c’est celui qui entend la Parole "

MERCREDI 16 JANVIER

Mt 13, 24 – 30 : « laissez croître le blé et l’ivraie jusqu’à la moisson »

JEUDI 17 JANVIER

Mt 13, 31 – 35 : « je clamerai des choses cachées depuis la fondation du monde »

VENDREDI 18 JANVIER

Mt 13, 36 – 43 : « alors les justes resplendiront comme le soleil dans le Royaume »

SAMEDI 19 JANVIER : Reprise

PROPOSITION POUR LA JOURNÉE DU SAMEDI

REPRISE D’UNE SEMAINE DE LECTIO DIVINA

  • Avant d’entrer dans une nouvelle semaine (qui commence, pour les chrétiens, le samedi soir), nous vous proposons de prendre le temps aujourd’hui, en fin de semaine, de ressaisir ce qui a été votre « nourriture » de la Parole de Dieu reçue cette semaine pour l’orienter vers la prière et surtout la contemplation.
  • Pour la Lectio de ce jour, vous pouvez soit reprendre un des textes bibliques proposés durant la semaine, soit éventuellement reprendre les versets de l’Ecriture Sainte que vous aurez glanés au long des lectio de ces derniers jours et que vous aurez pu noter.
  • Cela nous permettra de vivre cette journée de Lectio dans le rayonnement de la prière de la Bienheureuse Vierge Marie, qui, docile à l’action en elle de l’Esprit Saint, « conservait avec soin toutes ces choses, les méditant en son cœur » (cf. Lc 2,19 et 51).


 

 

UN NOUVEAU PARCOURS DE « LECTIO DIVINA »

Après le Temps de Noël, et jusqu’au temps du Carême, nous vous proposons un parcours de lectio divina dans le chapitre 13 de l’Evangile de Jésus Christ selon saint Matthieu.

Pour les premiers jours, à l’aide des références données par cette feuille, nous vous invitons d’abord à prendre le temps de la LECTURE priante du texte, en lecture continue. C’est la raison pour laquelle durant ces semaines, le programme quotidien de la lectio ne comporte pas de textes complémentaires ni de commentaires de la tradition chrétienne (cela viendra pour la seconde et la troisième lecture de ces chapitres, à partir du 22 janvier).

Cette première étape permet de recevoir la Parole de Dieu dans la cohérence d’un texte entier. C’est toute l’Ecriture qui est Parole de Dieu. Rendez vous disponibles pour cette lecture priante vécue sous la lumière de l’Esprit Saint. N’oubliez pas qu’elle est d’abord une nourriture spirituelle, c’est-à-dire qu’il faut le temps de l’assimiler avant de chercher à la méditer.

 

 

« Ravi de joie, il vend tout ce qu’il possède

et achète ce champ » (Mt 13,46)

RÉFÉRENCES DE LECTURE

DIMANCHE 20 JANVIER

Mt 13, 44 – 46 :  " Le Royaume des Cieux est semblable à un trésor caché dans un champ "

LUNDI 21 JANVIER

Mt 13, 47 - 51 : « tirer de son trésor du neuf et du vieux »

MARDI 22 JANVIER

Lecture suivie : Mt 13, 1 – 9 : « le semeur est sorti pour semer »

Référence complémentaire : Livre du Prophète Isaïe (Is 55, 8 – 13)

Vos pensées ne sont pas mes pensées, et mes voies ne sont pas vos voies, oracle du Seigneur. Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant sont élevées mes voies au-dessus de vos voies, et mes pensées au-dessus de vos pensées. De même que la pluie et la neige descendent des cieux et n'y retournent pas sans avoir arrosé la terre, sans l'avoir fécondée et l'avoir fait germer pour fournir la semence au semeur et le pain à manger, ainsi en est-il de la parole qui sort de ma bouche, elle ne revient pas vers moi sans effet, sans avoir accompli ce que j'ai voulu et réalisé l'objet de sa mission. Oui, vous partirez dans la joie et vous serez ramenés dans la paix. Les montagnes et les collines pousseront devant vous des cris de joie, et tous les arbres de la campagne battront des mains. Au lieu de l'épine croîtra le cyprès, au lieu de l'ortie croîtra le myrte, ce sera pour le Seigneur un renom, un signe éternel qui ne périra pas.



 

MERCREDI 23 JANVIER

Lecture suivie : Mt 13, 1 – 9 : « le semeur est sorti pour semer »

Texte de méditation : SAINT JEAN CHRYSOSTOME (Hom. sur Mt)

« Voici que le semeur est sorti pour semer. » D’où est-il sorti, celui qui est présent partout, qui remplit l'univers entier ? Comment est-il sorti ? Non pas matériellement, mais par une disposition de sa providence à notre égard : il s'est rapproché de nous en revêtant notre chair. Puisque nous ne pouvions pas aller jusqu'à lui, nos péchés nous en interdisant l'accès, c'est lui qui vient jusqu'à nous. Et pourquoi est-il sorti ? Pour détruire la terre où foisonnaient les épines ? Pour en punir les cultivateurs ? Pas du tout. Il vient cultiver cette terre, s'en occuper et y semer la parole de sainteté. Car la semence dont il parle est, en effet, sa doctrine ; le champ, l'âme de l'homme ; le semeur, lui-même.

 On aurait raison de faire des reproches à un cultivateur qui semait si largement. Mais quand il s'agit des choses de l'âme, la pierre peut être changée en une terre fertile, le chemin peut n'être pas foulé par tous les passants et devenir un champ fécond, les épines peuvent être arrachées et permettre aux grains de pousser en toute tranquillité. Si ce n'était pas possible, il n'aurait pas répandu son grain. Et si la transformation n'a pas lieu, ce n'est pas la faute du semeur, mais de ceux qui n'ont pas voulu se laisser changer. Le semeur a fait son travail. Si son grain a été gaspillé, l'auteur d'un si grand bienfait n'en est pas responsable. Remarque bien qu’il y a plusieurs façons de perdre la semence. Autre chose est de laisser la semence de la parole de Dieu se dessécher sans tribulation et sans tracasserie, autre chose de la voir périr sous le choc des tentations. Pour qu'il ne nous arrive rien de semblable, gravons la parole dans notre mémoire, avec ardeur et profondément. Le diable aura beau arracher autour de nous, nous aurons assez de force pour qu'il n'arrache rien en nous. 


 


 

JEUDI 24 JANVIER

Lecture suivie: Mt 13, 10 – 17 : « heureuses vos oreilles parce qu’elles entendent »

Référence complémentaire : 1ère Epître de saint Pierre (1P 1, 10 – 16)

Sur ce salut ont porté les investigations et les recherches des prophètes, qui ont prophétisé sur la grâce à vous destinée. Ils ont cherché à découvrir quel temps et quelles circonstances avait en vue l'Esprit du Christ, qui était en eux, quand il attestait à l'avance les souffrances du Christ et les gloires qui les suivraient. Il leur fut révélé que ce n'était pas pour eux-mêmes, mais pour vous, qu'ils administraient ce message, que maintenant vous annoncent ceux qui vous prêchent l'Evangile, dans l'Esprit Saint envoyé du ciel, et sur lequel les anges se penchent avec convoitise. L'intelligence en éveil, parfaitement sensée, espérez pleinement en la grâce qui doit vous être apportée par la Révélation de Jésus Christ. En enfants obéissants, ne vous laissez pas modeler par vos passions de jadis, du temps de votre ignorance. Mais, à l'exemple du Saint qui vous a appelés, devenez saints, vous aussi, dans toute votre conduite, selon qu'il est écrit: Vous serez saints, parce que moi, je suis saint.

 


 

VENDREDI 25 JANVIER

Lecture suivie : Mt 13, 10 – 17 : « heureuses vos oreilles parce qu’elles entendent »

Texte de méditation : ROMANOS LE MÉLODE (Hymne pour l’Epiphanie)

Sur Adam aveuglé dans l'Éden un soleil est apparu, surgissant de Bethléem, et lui a ouvert les yeux en les lavant dans les eaux du Jourdain. Sur celui que couvraient l'ombre et les ténèbres, s'est levée la lumière qui ne s'éteindra jamais. Plus de nuit pour lui, tout est jour ; le moment de l'aube est né pour lui, car c'est au crépuscule qu'il s'était caché, comme dit l'Écriture (Gn 3,8). Celui qui était tombé le soir a trouvé l'aurore qui l'illumine, il a échappé à l'obscurité, il s'est avancé vers le matin qui s'est manifesté et a tout illuminé. Chante, chante, Adam, adore celui qui vient à toi ; alors que tu t'éloignais, il s'est manifesté à toi pour que tu puisses le voir, le toucher et l'accueillir. Celui que tu avais craint quand tu as été trompé, pour toi s'est fait semblable à toi. Il est descendu sur la terre pour te prendre aux cieux, il est devenu mortel pour que toi tu deviennes Dieu et que tu revêtes ta beauté première. Voulant te rouvrir les portes de l'Éden, il a habité Nazareth. Pour tout cela, chante-le, homme, et glorifie par un psaume celui qui s'est manifesté et a tout illuminé. Les yeux des enfants de la terre ont reçu la force de contempler le visage céleste ; les regards des êtres de glaise (Gn 2,7) ont perçu le rayonnement sans ombre de la lumière immatérielle, que les prophètes et les rois n'ont pas vu, mais qu'ils avaient désiré voir (Mt 13,17). Le grand Daniel a été appelé un homme de désirs, parce qu'il désirait contempler celui que nous contemplons. David aussi a espéré ce décret ; ce qui était caché, maintenant on peut le comprendre : c'est celui qui s'est manifesté et a tout illuminé.

 


 

SAMEDI 26 JANVIER : Reprise

PROPOSITION POUR LA JOURNÉE DU SAMEDI

REPRISE D’UNE SEMAINE DE LECTIO DIVINA

  • Avant d’entrer dans une nouvelle semaine (qui commence, pour les chrétiens, le samedi soir), nous vous proposons de prendre le temps aujourd’hui, en fin de semaine, de ressaisir ce qui a été votre « nourriture » de la Parole de Dieu reçue cette semaine pour l’orienter vers la prière et surtout la contemplation.
  • Pour la Lectio de ce jour, vous pouvez soit reprendre un des textes bibliques proposés durant la semaine, soit éventuellement reprendre les versets de l’Ecriture Sainte que vous aurez glanés au long des lectio de ces derniers jours et que vous aurez pu noter.
  • Cela nous permettra de vivre cette journée de Lectio dans le rayonnement de la prière de la Bienheureuse Vierge Marie, qui, docile à l’action en elle de l’Esprit Saint, « conservait avec soin toutes ces choses, les méditant en son cœur » (cf. Lc 2,19 et 51).