« Accueillez avec docilité la Parole

qui a été semée en vous » (Jc 1,21)

Lectio Divina - Saint Jacques

 

Vous pouvez télécharger la version PDF en cliquant ici :  Lettre de saint Jacques, semaines 1 et 2

 

UN NOUVEAU PARCOURS DE « LECTIO DIVINA »

A partir du 12 octobre, nous vous proposons un parcours de lectio divina dans l’Epître de saint Jacques.

Pour les 2 premières semaines, à l’aide des références données par cette feuille, nous vous invitons d’abord à prendre le temps de la LECTURE priante du texte, en lecture continue. C’est la raison pour laquelle durant ces semaines, le programme quotidien de la lectio ne comporte pas de textes complémentaires ni de commentaires de la tradition chrétienne (cela viendra pour la seconde et la troisième lecture de ces chapitres, à partir du 23 mars).

Cette première étape permet de recevoir la Parole de Dieu dans la cohérence d’un texte entier. Rendez-vous disponibles pour cette lecture priante vécue sous la lumière de l’Esprit Saint. N’oubliez pas qu’elle est d’abord une nourriture spirituelle, c’est-à-dire qu’il faut le temps de l’assimiler, avant de chercher à la méditer.

 


1ère SEMAINE

RÉFÉRENCES DE LECTURE

DIMANCHE 12 OCTOBRE

Jc 1, 1 – 8 : « bien éprouvée, votre foi produit la constance »

LUNDI 13 OCTOBRE

Jc 1, 9 – 15 : « la convoitise conçoit et enfant le péché »

MARDI 14 OCTOBRE

Jc 1, 16 – 27 : « Il a voulu nous engendrer par sa Parole de vérité »

MERCREDI 15 OCTOBRE

Jc 2, 1 – 9 : «  n’ayez aucune partialité envers les personnes »

JEUDI 16 OCTOBRE

Jc 2, 10 – 13 : «  agissez comme des gens qui seront jugés par une loi de liberté »

VENDREDI 17 OCTOBRE

Jc 2, 14 – 26 : « la foi sans les œuvres est morte »

SAMEDI 18 OCTOBRE : Reprise

PROPOSITION POUR LA JOURNÉE DU SAMEDI

Avant d’entrer dans une nouvelle semaine (qui commence, pour les chrétiens, le samedi soir), nous vous proposons de prendre le temps aujourd’hui de ressaisir ce qui a été votre « nourriture » de la Parole de Dieu reçue cette semaine pour l’orienter vers la prière et surtout la contemplation.

Pour la Lectio de ce jour, vous pouvez soit reprendre un des textes bibliques proposés durant la semaine, soit éventuellement reprendre les versets de l’Ecriture Sainte que vous aurez glanés au long des lectio de ces derniers jours et que vous aurez pu noter.

 

Cela nous permettra de vivre cette journée de Lectio dans le rayonnement de la prière de la Bienheureuse Vierge Marie, qui, docile à l’action en elle de l’Esprit Saint, « conservait avec soin toutes ces choses, les méditant en son cœur » (cf. Lc 2,19 et 51).

 


BENOÎT XVI (Audience)

Dans le canon du Nouveau Testament, la Lettre de saint Jacques occupe la première place parmi ce qu'on appelle les « Lettres catholiques », c'est-à-dire qui ne sont pas destinées à une seule Eglise particulière — comme Rome, Ephèse, etc. — mais à de nombreuses Eglises. Il s'agit d'un écrit très important, qui insiste beaucoup sur la nécessité de ne pas réduire sa propre foi à une simple déclaration verbale ou abstraite, mais à l'exprimer concrètement par des œuvres de bien. Entre autres, il nous invite à la constance dans les épreuves joyeusement acceptées et à la prière confiante pour obtenir de Dieu le don de la sagesse, grâce auquel nous parvenons à comprendre que les véritables valeurs de la vie ne se trouvent pas dans les richesses passagères, mais plutôt dans le fait de savoir partager ses propres biens avec les pauvres et les indigents (cf. Jc 1, 27).

Ainsi, la Lettre de saint Jacques nous montre un christianisme très concret et pratique. La foi doit se réaliser dans la vie, surtout dans l'amour du prochain et particulièrement dans l'amour pour les pauvres. C'est dans ce cadre que doit également être lue la phrase célèbre: « En effet, comme le corps qui ne respire plus est mort, la foi qui n'agit pas est morte » (Jc 2, 26). Cette déclaration de Jacques a parfois été opposée aux affirmations de Paul, selon lequel nous sommes rendus justes par Dieu non en vertu de nos œuvres, mais grâce à notre foi (cf. Ga 2, 16; Rm 3, 28). Toutefois, ces deux phrases, apparemment contradictoires avec leurs perspectives différentes, se complètent en réalité, si elles sont bien interprétées. Saint Paul s'oppose à l'orgueil de l'homme qui pense ne pas avoir besoin de l'amour de Dieu qui nous protège, il s'oppose à l'orgueil de l'autojustification sans la grâce simplement donnée et non méritée. Saint Jacques parle en revanche des œuvres comme du fruit normal de la foi: « C'est ainsi que tout arbre bon donne de beaux fruits », dit le Seigneur (Mt 7,17). Et st Jacques le répète et nous le dit.

En dernier lieu, la Lettre de Jacques nous exhorte à nous abandonner entre les mains de Dieu dans tout ce que nous accomplissons, en prononçant toujours les paroles: « Si le Seigneur le veut bien » (Jc 4, 15). Il nous enseigne ainsi à ne pas présumer de planifier notre vie de manière autonome et intéressée, mais à laisser place à la volonté insondable de Dieu, qui connaît ce qui est véritablement bon pour nous. Ainsi, saint Jacques demeure aujourd'hui encore un maître de vie pour chacun de nous.

 


«  Montrez par une vie exemplaire      

que la douceur de la sagesse inspir     e vos actes » (Jc 3,13)

 

2ème SEMAINE

RÉFÉRENCES DE LECTURE

DIMANCHE 19 OCTOBRE

Jc 3, 1 – 12 : « si quelqu’un ne commet pas d’écart quand il parle, il est parfait »

LUNDI 20 OCTOBRE

Jc 3, 13 – 18: « la Sagesse d’en haut est pure, pacifique, bienveillante conciliante »

MARDI 21 OCTOBRE

Jc 4, 1 – 12 : « soumettez-vous à Dieu et résistez au diable »

MERCREDI 22 OCTOBRE

Jc 4, 13 à 5, 6 : « être en mesure de faire le bien et ne pas le faire est un péché »

JEUDI 23 OCTOBRE

Jc 5, 7 – 11 : « prenez patience et tenez ferme, la venue du Seigneur est proche »

VENDREDI 24 OCTOBRE

Jc 5, 12 – 20 : « la supplication du juste agit avec beaucoup de force »

SAMEDI 25 OCTOBRE : Reprise

 


Présentation de l’Epître de saint Jacques :

Un appel à la conversion

 

Suivre le Christ est exigeant. Cette exigence est à la dimension de la vie nouvelle que le Christ nous a obtenue et du témoignage de la Bonne Nouvelle que nous avons à porter au cœur du monde. La Parole de Dieu nous a enfantés au monde nouveau. Appuyés sur cette Parole et la mettant en pratique, nous pourrons alors déployer en nous la vie du Christ ressuscité.

On a souvent relevé que l’Epître de saint Jacques rappelle l’enseignement de Jésus sur la montagne. C’est bien à la lumière des Béatitudes que nous pouvons accueillir les vives exhortations de saint Jacques.

Cette épître invite enfin les croyants déjà convertis à persévérer dans la vie selon l’Evangile du Christ, en n’oubliant pas l’horizon de la vie chrétienne : non plus la mort mais la venue glorieuse du Christ.

Quelques références pour aller plus loin avec ces textes :

– Revue Biblia n° 65.

– Cahiers Evangile n° 61