Nous prions avec Le Livre de Ben Sirac le Sage  : 
 
du 25 juin au 14 juillet : semaines 1 à 3 
 
du 15 au 22 juillet : semaine 4
 
du 23 au 29 juillet : semaine 5
 
du 30 juillet au 5 août : semaine 6
 
 
 
 

DIMANCHE 3 MARS 2013

 

Tous les peuples marchent chacun au nom de son dieu; mais nous, nous marcherons au nom du Seigneur notre Dieu, pour toujours et à jamais (Mi 4,5).

 

Le rocher qui les accompagnait, c'était déjà le Christ... Ces événements étaient destinés à nous servir d'exemple, pour nous empêcher de désirer le mal comme l'ont fait nos pères. Cessez de récriminer contre Dieu comme l'ont fait certains d'entre eux : ils ont été exterminés. Leur histoire devait servir d'exemple, et l'Ecriture l'a racontée pour nous avertir, nous qui voyons arriver la fin des temps. Ainsi donc, celui qui se croit solide, qu'il fasse attention à ne pas tomber (1 Co 10 – 2e lecture de la messe de ce dimanche).

 

Ouvre nos coeurs à ton appel, Seigneur,  rends-nous la joie d'être sauvés (Antienne de l'Evangile de ce dimanche).

 

Les lectures de ce jour nous font contempler la patience du Seigneur envers les hommes pécheurs que nous sommes. Elles nous invitent à recevoir avec profit les leçons des Ecritures. Elles nous présentent le Seigneur qui connaît la misère de son peuple, qui vient le sauver et le guide dans le désert. Dieu marche avec son peuple. Comme en réponse, le prophète Michée (notre lectio divina quotidienne) nous invite à marcher avec le Seigneur. 

 

Après avoir dénoncé le péché de son peuple et sa gravité dans les trois premiers chapitres, au style parfois fort rude, Michée en vient à la seconde partie de son message : annoncer le salut. Ce sont les textes qui nous sont proposés pour cette semaine de lectio divina. Nous pouvons, dans notre médiation, réfléchir sur ce que le Seigneur révèle de lui dans ces versets : un Dieu qui est capable de venir à notre aide, qui se réjouit du repentir de l'homme pécheur. Ce salut ne sera pas réservé à quelques-uns, mais sera pour tous les peuples, invités à se rendre en pèlerinage à Jérusalem (cf. Mi 4,1-2).

Sainte lectio divina en ce temps du Carême.

Christophe de DREUILLE