Nous prions avec Le Livre de Ben Sirac le Sage  : 
 
du 25 juin au 14 juillet : semaines 1 à 3 
 
du 15 au 22 juillet : semaine 4
 
du 23 au 29 juillet : semaine 5
 
du 30 juillet au 5 août : semaine 6
 
 
 
 

DIMANCHE 24 NOVEMBRE

En cette fête du Christ Roi, nous commençons un nouveau parcours de lectio divina. Nous vous proposons de retrouver le psautier (nous avons déjà prié les 32 premiers psaumes). Les Psaumes sont tout à la fois Parole de Dieu, au même titre que tous les autres textes de l'Ecriture, et en même temps la réponse de l'homme à la Parole de Dieu reçue. 

 

L'Année de la foi se termine. Elle nous a permis de reprendre toute la révélation de l'amour de Dieu et de son dessein de salut. Avec les Psaumes, nous joignons notre prière de réponse à celle de tous les croyants de la Première comme de la Nouvelle Alliance. La Révélation reçue, méditée et vécue, retourne au Père dans le Christ par l'Esprit lorsque nous formulons notre prière de réponse. 

 

Durant ces trois premières semaines, nous privilégions l'accueil de la Parole de Dieu que contiennent ces psaumes. Au début de notre temps quotidien d'accueil de la Parole, nous pouvons formuler la même prière que le roi Salomon : "Donne-moi Seigneur un coeur capable d'écouter". Puis nous demandons à l'Esprit Saint de nous illuminer par cette Parole qui vient nous rejoindre aujourd'hui.


Le Psautier

 
Les 150 psaumes ont été rassemblés et organisés en un recueil qui forme le livre biblique du Psautier, structuré en cinq livrets. Ils répondent ainsi à la Révélation développée dans les cinq livres du Pentateuque (les 5 premiers livres de l'Ancien Testament) et chez les prophètes. Les psaumes expriment la méditation et la prière d'Israël. Cette réponse du peuple, nourrie de la Parole de Dieu reçue, devient elle-même, par son insertion dans la Bible, expression de la Parole de Dieu. La Parole de Dieu s'est faite Parole d'homme, pour que la parole de l'homme devienne Parole de Dieu. La présence du Psautier au coeur de l'Ancien Testament est le signe que la Révélation donnée ouvre un dialogue entre Dieu et l'homme et invite à une communion. Dans les psaumes, "Dieu nous apprend à parler à Dieu" (Cardinal MARTINI)

Prier les Psaumes
 
Les psaumes ont été priés par le peuple d'Israël,
ils ont porté le dialogue de Jésus avec son Père,
Ils ont été priés par les premières générations chrétiennes.
Ils sont au coeur de la prière chrétienne qu'ils nourrissent et expriment.

La Présentation Générale de la Liturgie des Heures consacre un chapitre très instructif sur la prière des psaumes. En voici quelques extraits  :

  • De leur origine, ces poèmes tiennent la vertu d'élever à Dieu l'esprit des hommes, d'éveiller en eux des sentiments religieux et saints, de les aider admirablement à rendre grâce dans les circonstances heureuses, et de leur apporter consolation et force d'âme dans l'adversité.
     
  • L'Esprit Saint, sous l'inspiration duquel les psalmistes ont chanté, vient toujours avec sa grâce au secours des croyants qui chantent ces poèmes avec bonne volonté.
     
  • Tous les psaumes possèdent un caractère musical qui détermine la manière dont il convient de les chanter. C'est pourquoi, même si le psaume est dit sans être chanté, et même dans la solitude et en silence, cette récitation doit être commandée par son caractère musical: sans doute il présente un texte à notre esprit, mais il tend davantage à toucher les coeurs de ceux qui psalmodient et de ceux qui écoutent, voire de ceux qui jouent " sur le psaltérion et la cithare ".
     
  • Celui qui psalmodie ouvre son coeur aux sentiments dont les psaumes sont animés.

Lorsque nous méditons les psaumes, selon la pédagogie divine de la lectio divina, nous pouvons nous attacher à plusieurs aspects de ces textes de la Parole de Dieu : 

– les psaumes nous révèlent un Dieu qui est à l'écoute des hommes, de leur prière, de leur louange comme de leurs détresses. Méditer les psaumes, c'est tout d'abord donc découvrir ce Dieu qui écoute et accueille nos prières. Nous pouvons tout lui dire, lui qui est un Père très aimant. L'audace du psalmiste, en particulier dans les supplications, exprime cette confiance infinie en l'amour paternel du Seigneur. 

 

– Les psaumes ont été priés et vécus par Jésus Christ

 

– Les psaumes mettent des mots sur ce que vivent nos contemporains, pour lesquels nous sommes invités à prier, sur toutes les situations des hommes. Méditer les Psaumes, c'et donc faire de notre prière une prière universelle.

 

– Enfin, les psaumes expriment notre propre prière. Nous pouvons apprendre auprès du psalmiste comment nous adresser à Dieu comme à un Père disponible, à notre écoute.


Sainte lectio divina, en cette fin de l'Année de la foi.

Christophe de DREUILLE