Nous prions avec Le Livre de Ben Sirac le Sage  : 
 
 
du 13 au 19 août : semaine 8
 
du 20 au 26 août : semaine 9
 
Nous prions avec l'Evangile selon saint Matthieu : 
 
 
 27 août au 16 septembre : semaines 1 à 3
 
 
Nous prions avec Le Livre de Ben Sirac le Sage  : 
 
 
du 13 au 19 août : semaine 8
 
du 20 au 26 août : semaine 9
 
Nous prions avec l'Evangile selon saint Matthieu : 
 
 
 27 août au 16 septembre : semaines 1 à 3
 

LUNDI 3 MARS 2014

 

Il n'y a qu'une seule tristesse, c'est celle de ne pas être des saints (Léon Bloy, cité par le Pape François dans son message de Carême).

 

La lectio divina quotidienne de cette semaine (terminant notre parcours en Mt 14-17) tourne nos regards vers Jérusalem et le Mystère pascal auquel le Christ prépare ses disciples. Or c'est bien le sens du Carême : vivre ce temps en disciples, acceptant de suivre le Christ vers le don total qu'il fait de lui-même par amour pour nous. 

 

Pour ce Temps de Carême, nous vous proposons le choix entre deux formules

– soit un parcours dans le Livre du prophète Amos. La méthode est alors la même que d'habitude. Il s'agit d'une lecture suivie de ce texte prophétique. C'est un rude et salutaire appel à la conversion.

 

– soit un parcours bâti tout spécialement pour ce Temps fort de l'Année liturgique. Il est appuyé sur les lectures de la messe des différents dimanches de Carême, et en particulier sur les Evangiles dominicaux. Cela permet de rappeler que le dimanche étant, pour les chrétiens, le premier jour d'une nouvelle semaine (et non le dernier jour), les lectures de la messe dominicales sont offertes pour nourrir toute la semaine qui commence (cf. par exemple pour la 1ère semaine qui commencera dimanche prochain).

 

Nous vous souhaitons un saint Temps du Carême. Que l'Esprit Saint vous aide à accueillir fidèlement la Parole de Dieu et à la mettre en pratique :

 

On a dit qu’il n’y a qu’une seule tristesse, c’est celle de ne pas être des saints (L. Bloy) ; nous pourrions également dire qu’il n’y a qu’une seule vraie misère, c’est celle de ne pas vivre en enfants de Dieu et en frères du Christ. (Pape François)

Christophe de DREUILLE

@lectiodivina13