Nous prions avec l'Evangile selon saint Matthieu : 
 
 
du 12 au 18 novembre : semaine 3
 
du 19 au 26 novembre : semaine 4
 
du 27 novembre au 2 décembre : semaine 5
 
 
 
 
 
 

DIMANCHE 27 AVRIL 2014

 

"Ne deviens pas incrédule, deviens croyant" Thomas lui dit alors : "Mon Seigneur et mon Dieu!" Jésus lui dit : "parce que tu m'as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu" (Jn 20 – Evangile de la messe de ce dimanche)

 

En ce dimanche de la Miséricorde, la joie de Pâques continue à se déployer et nous invite à nous émerveiller de cet amour débordant et sans limite de la miséricorde du Père manifestée dans le don que Jésus a fait de sa vie par amour pour nous, pécheurs. C'est cette miséricorde, qui donne un sens nouveau à notre existence, dont nous avons à devenir témoins pour le monde. C'est cette Bonne Nouvelle que nous ne pouvons garder pour nous.

 

Début d'un nouveau parcours de lectio divina : la 1ère épître de saint Paul aux Thessaloniciens.

"Heureux ceux qui croient sans avoir vu". C'est le grand défi de la vie chrétienne dont témoigne saint Paul. Cette épître est le tout premier témoignage chrétien écrit. Il contient déjà les principales caractéristiques de la vie chrétienne. Les croyants vivent dans un monde ancien en hommes nouveaux. L'horizon de ce monde ancien est la mort. Celui du monde nouveau, qui illumine d'une clarté radicalement nouvelle toute la vie, est la venue glorieuse du Christ, victorieux du mal et de la mort. 

"Je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde". La finale de l'Evangile selon saint Matthieu que nous venons de méditer fonde le sens de la vie chrétienne. Dès les premières lignes de la 1ère épître aux Thessaloniciens, se met en place un vocabulaire typiquement chrétien et sont donnés les éléments qui permettent aux croyants de vivre en présence du Ressuscité pour en être les témoins : la foi, l'espérance, la charité, la Parole de Dieu et sa fécondité, la charité fraternelle...


 

JEAN XXIII ET JEAN-PAUL II : leur apport au renouveau de la lectio divina.

En ce beau jour de la canonisation des Papes Jean XXIII et Jean-Paul II, il est bon de nous rappeler que c'est le Concile Vatican II, initié par Jean XXIII, qui avait jeté les bases d'un renouveau de la lectio divina. Quant à Jean-Paul II, il est le premier pape contemporain à l'avoir autant recommandée, comme par exemple dans sa lettre pour l'entrée dans le nouveau millénaire. Merci.

 

Rendons grâce pour ce don de la Prière de la Parole de Dieu qui est fait à notre temps.

 

Sainte lectio divina en ces saints jours de Pâques.

Christophe de DREUILLE

@lectiodivina13